Drapeau FR  Drapeau EN  Drapeau IT

Bridge : plateforme web de mise en relation pour dentistes et prothésistes

Lancée en septembre 2018, la plateforme web gratuite www.bridge.dental de mise en relation de praticiens dentaires et de laboratoires, imaginée par le Dr Grégory Nizard et hébergée par l'intégrateur de compétences Lyra, compte aujourd'hui 350 inscrits.

Pour préciser une commande, le praticien et ses collègues envoyaient couramment des photos par texto avec leur mobile, exploitant au mieux les outils disponibles. « À l’évidence, il manquait une solution commune pour transmettre toutes les informations nécessaires au laboratoire. C’est comme ça qu’est née l’idée de Bridge».

UNE PLATEFORME OUVERTE ET GRATUITE

Bridge.dental est une plateforme gra­tuite, ouverte à tous les chirurgiens-den­tistes, orthodontistes, stomatologues et aux laboratoires de prothèse dentaire de toute taille. Les praticiens peuvent l’utili­ser pour faire leur demande de travaux aux laboratoires inscrits. « Bridge.dental permet non seulement de transmettre des informations, mais aussi de com­muniquer, d’échanger, de suivre ses tra­vaux, de stocker ses données infor­matiques». La plateforme sécurisée est accessible via le web et un simple moteur de recherche permet de retrou­ver rapidement ses documents.

Les praticiens peuvent continuer à travailler avec les empreintes traditionnelles et trans­mettre leur demande de travaux sous forme numérisée. Pour autant, l’outil est aussi une incitation à s’orienter vers l’empreinte numérique. Aujourd’hui en France, moins de 10 % des praticiens utilisent les empreintes optiques. Or la pratique va nécessairement évoluer et l’un des objectifs de la plateforme et de Lyra est de les accompagner dans cette transition numérique. « Bridge.dental n’oblige pas le praticien à changer ses habitudes, mais elle peut l’aider à passer progressivement à l’empreinte optique».

DE NOMBREUX AVANTAGES

Déjà, tous les laboratoires peuvent s’ins­crire sur www.bridge.dental, l’objectif n’étant pas, comme l’a réaffirmé le Dr Nizard, de rompre le lien existant entre un dentiste et son laboratoire. Le prati­cien peut donc envoyer ses empreintes au labo de son choix, soit celui avec lequel il a l’habitude de travailler, soit un laboratoire un peu plus spécialisé, si le praticien a besoin de faire réaliser un tra­vail particulier. « Bridge élargit le réseau du praticien. À travers la plateforme, il peut demander conseil à ses confrères sur un laboratoire pour finalement offrir le meilleur travail à son patient ».

Bridge a également l’avantage de simplifier la par­tie administrative et le paiement. En effet, le praticien peut contrôler ses dépenses au fur et à mesure de son activité, le tout étant récapitulé à la fin du mois sur une facture informatique globale. « À la fin de l’année, il lui suffit de transmettre les différentes factures à son comptable sans avoir d’autres papiers à présenter». Concernant le paiement, le praticien s’acquitte du prix affiché sur la plate­forme comme sur n’importe quel site internet et le laboratoire paye la com­mission de flux bancaire habituelle. « L’avantage pour le laboratoire est que le paiement est garanti en fin de mois, puisque le praticien accepte d’être débité automatiquement ». Enfin, en termes de tarifs, les laboratoires qui s’inscrivent sur la plateforme bridge.den­tal sont représentatifs de la réalité du marché.

UNE PLATEFORME BILINGUE OUVERTE SUR L'EUROPE

À noter que bridge.dental est disponible en français et en anglais, et tous les laboratoires européens peuvent s’y ins­crire. « Un dentiste français peut travail­ler avec un laboratoire en Italie et réciproquement. Sa demande écrite en français sera automatiquement traduite en anglais pour le laboratoire étranger ».

Souvent, les plateformes d’empreintes numériques sont fermées, c’est-à-dire que le fournisseur de scanner intra-oral offre sa plateforme à ses clients et les met en relation avec des laboratoires partenaires. « Du fait de cette contrainte et du risque de rupture de la relation dentiste-prothésiste, certains praticiens peuvent hésiter à passer à l’empreinte optique. En ce sens, l’approche de bridge. dental est plus incitative et vrai­ment ouverte ».

Source : Technologies et Innovations Dentaires – Mars 2019

C’est parce que les solutions de communication entre son cabi­net dentaire et les prothésistes avec lesquels il travaillait lui semblaient inadaptées que Grégory Nizard a imaginé cette plateforme d’échanges. « La communication passait tou­jours par un ordonnancier papier, parfois peu lisible, ce qui impliquait des appels récurrents des prothé­sistes pour vérifier les informations« , a déclaré le Dr Grégory Nizard, également directeur de bridge.den­tal.